HISTOIRE
 
 
Les origines
 

 

Au nord de Joliette, située à proximité, bornée à l'est par la rivière L'Assomption, jouxtant Notre-Dame-des-Prairies, se blottit la municipalité de Saint-Charles-Borromée. Les pionniers charlois, venus de Saint-Ambroise-de-Kildare, de Saint-Paul et de Sainte-Mélanie, commencent à défricher l'endroit dans la première moitié du XIXe siècle. On assiste, dès 1840, à la fondation de la paroisse de Saint-Charles-Borromée, dont l'érection canonique surviendra en 1843.
 

 

famille Sansregret

Deux ans plus tard, c'est l'érection de Saint-Charles-Borromée-du-Village-d'Industrie, municipalité de paroisse à l'origine de Joliette (1864), identifiée comme L'Industrie à ses débuts. Celle-ci cessera d'exister en 1847 et son territoire deviendra partie de la municipalité du comté de Berthier. La municipalité de la paroisse de Saint-Charles-Borromée sera créée en 1855 et verra son statut modifié en 1986. Entre-temps, en 1957, le territoire de Saint-Charles-Borromée a été amputé pour former les municipalités de la paroisse de Notre-Dame-des-Prairies et de Saint-Charles-Borromée-Sud.

 
Le rôle important de Bathélemy Joliette, qui fait bâtir une scierie et un moulin à farine en 1832 sur les bords de la rivière L'Assomption, n'est pas étranger totalement au choix de la dénomination retenue pour la paroisse originelle. En effet, celui-ci et son épouse, née Marie-Charlotte Tarieu Taillant de Lanaudière (1795-1871), à qui il avait uni sa destinée en 1813, se sont largement impliqués dans la construction de l'église locale.
 
 

Comme sainte Charlotte n'existait pas, on a masculinisé le prénom de la dame et rapproché celui-ci de saint Charles Borromée (1538-1584), archevêque de Milan et fondateur des Oblats.

 

Source : Noms et lieux du Québec

 

 
Suggestion de lecture
 

 

Pour ceux et celles qui veulent en savoir plus sur l'histoire de Saint-Charles-Borromée, ils peuvent consulter :
 
Saint-Charles-Borromée
 de municipalité de campagne

à municipalité verte

de Louise Tissot
 

 

Ce volume est en vente à l'hôtel de ville au 370, rue de la Visitation, à Saint-Charles-Borromée J6E 4P3, au coût de 30 $, toutes taxes incluses (dépôt légal – 1er trimestre 2003).

 

 
 

Calendrier des matières résiduelles

Calendrier matieres residuelles - janvier fevrier mars 2016_Page_1.jpg
 

Infolettre SCB

Toutes les nouvelles qui vous intéressent... par courriel.

Soumettre